Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

EN FRANCE, ENVIRON 10 MILLIONS DE PERSONNES SOUFFRENT DE PROBLÈMES AUDITIFS.

Chaque perte auditive est unique et c’est pourquoi tout le monde ne peut pas être appareillé avec le même équipement.

Il existe 3 familles d’appareils auditifs :

  • les contours d’oreille classique : BTE (Behind The Ear)
  • les contours à écouteur déporté
  • les intra-auriculaires

Chaque appareil auditif a ses avantages et ses inconvénients.

I. LES CONTOURS D’OREILLE CLASSIQUE (BTE)

Les BTE sont des appareils auditifs dont toute la partie électronique (microphone, amplificateur et écouteur) se positionne sur le pavillon de l’oreille.
Plus l’appareil délivrera de puissance alors plus les composants prendront de place dans la coque et plus l’appareil sera imposant derrière l’oreille.

Afin d’acheminer le son dans l’oreille du patient, l’embout auditif est relié à l’appareil auditif par un tube.
La taille de ce tube nous permettra d’obtenir soit un contour d’oreille classique, soit un contour d’oreille à tube fin.

L’appareil auditif reste le même. L’audioprothésiste adaptera un gros tube ou un tube fin à l’embout auditif en fonction de la puissance requise pour corriger la surdité.

Le contour d’oreille classique convient à tous types de surdités. Il est solide, et facile d’entretien. Il est également facilement manipulable donc idéale pour les personnes ayant des problèmes de dextérité.

Le contour d’oreille à tube fin est recommandé dans le cas de surdité légère à sévère. Il est tout aussi solide mais nécessite plus d’entretient que le contour d’oreille classique. En effet, le tube étant plus fin, il risque de se boucher plus facilement dû à la présence cérumen dans le conduit auditif.

Ainsi, le contour d’oreille classique BTE délivrera plus de puissance qu’un contour d’oreille à tube fin.

II. LE CONTOUR D’OREILLE À ÉCOUTEUR DÉPORTÉ

Comme son nom l’indique, une partie de la technologie est situé derrière le pavillon de l’oreille, mais l’écouteur est déporté dans le conduit auditif. L’écouteur peut soit être fixé à un dôme standard, soit à un embout sur mesure.

Etant donné qu’une partie de la technologie n’est plus dans la coque, il devient automatiquement plus discret que le contour d’oreille classique.

La puissance délivrée par l’appareil dépendra de la puissance de l’écouteur et de l’embout adapté. L’écouteur étant interchangeable, cet appareil peut convenir à des surdités aussi bien légères que profondes.

Cependant, sa petitesse fera qu’il est moins facile d’entretien, moins facile à mettre en place dans l’oreille et est un peu plus fragile.

III. L’INTRA-AURICULAIRE

L’intra-auriculaire est celui qui se loge complètement dans le conduit auditif. C’est sa discrétion qui est son principal atout.

La taille de l’intra-auriculaire dépendra de la taille du conduit du patient et de la puissance requise pour corriger la surdité.

Plus la surdité est importante et plusl’appareil auditifs sera volumineux et pour ainsi dire moins discret.

Il en existe trois formes :

  1. IIC (Invisible In the Canal)

  2. ITC (In The Canal)

  3. ITE (In the Ear)

C’est un appareil auditif relativement petit qui nécessite un entretien régulier afin de conserver les meilleures performances possibles. Sa miniaturisation implique une autonomie réduite ce qui nécessite un changement de pile régulier et une bonne dextérité pour y parvenir.

IV. MAIS QUEL APPAREIL AUDITIF CHOISIR ?

Le choix de l’appareil auditif repose sur plusieurs critères :

  • Le type de surdité
  • Les besoins et attentes du patient
  • La dextérité
  • L’autonomie de la pile (système rechargeable)
  • La discrétion
  • La connectivité

Lors de votre premier rendez vous chez l’audioprothésiste, un panel de questions est réalisé afin de définir ensemble l’appareil auditif le plus adapté à votre surdité.


Prenez rendez vous pour plus d’informations